Serie A: Quelles nouvelles de Mario Gomez ?

Quelles nouvelles de Mario Gomez ?

 

Qu’est-il advenu pour que l’avant-centre allemand, titulaire indiscutable il y a encore trois ans avec le Bayern de Munich et l’un des meilleurs au monde à ce poste, se retrouve aujourd’hui dans une situation inenvisageable avec la Fiorentina ?

Accablé régulièrement par les blessures notamment au cours de son passage au Bayern Munich, Mario Gomez ne s’est quasiment jamais remis du recrutement de Mario Mandzukic, acquis suite à sa blessure en début de saison 2012/2013, malgré un retour convaincant.

Avant ses pépins physiques qui marquèrent un tournant au cours de sa carrière, le joueur alignait des performances exceptionnelles, affichant une moyenne de plus de 20 buts par saison en championnat, ainsi que 12 buts en 13 matchs disputés au cours de l’édition 2012 de la Ligue des Champions (perdue en finale contre Chelsea).

Condamné à l’exil par les dirigeants bavarois, Gomez fait cap vers l’Italie dans le club de la Toscane, en quête de nouveaux défis pour afficher une fois de plus son meilleur niveau en Serie A. Tous les éléments semblaient réunis pour relancer la carrière de l’ex international allemand :

En effet, il a fait le choix de jouer dans un club ambitieux, ne s’affichant pas comme un club devenu attractif grâce aux fonds illimités provenant de riches investisseurs que perçoivent désormais de nombreux clubs en Europe à l’instar du Paris Saint Germain .

De plus de jeunes joueurs talentueux furent également acquis comme Juan Guillermo Cuadrado, aujourd’hui pisté par le Barca ou encore Giuseppe Rossi.

La philosophie de jeu offensif, prônée par le club, correspondait également aux critères de motivation de l’ex-joueur bavarois pour se relancer de la meilleure des manières.

Pour clore le tout, l’équipe tenait pour principal objectif de jouer l’Europe la saison qui allait suivre celle de son arrivée.

Ainsi, le joueur était véritablement dans les meilleures conditions pour se refaire un nom, semblable à celles qui lui étaient autrefois attribuées au cours de son expérience précédente.

En effet, les deux villes se situent respectivement en province, offrant un climat de vie agréable.

D’autre part, le club toscan affiche le même profil que celui du Bayern, hormis le fait que la pression est moins rude en raison de la différence de gabarit des deux clubs.

Que s’est-il donc passé pour que le come-back de Mario Gomez se révèle surtout comme un calvaire depuis deux ans ?

A son arrivée vers la fin de l’été 2013, le club toscan avait de quoi marquer les esprits avec un effectif offensif de qualité basée sur un avant-centre de classe mondiale. En effet, assisté par des milieux tel que Cuadrado ou supplée au même poste par Rossi, le club donnait d’ores et déjà l’impression de jouer les premiers rôles en Serie A.

Cependant, les choses n’allaient pas se passer comme prévu pour le joueur et par conséquent le club. En effet, la star allemande se blessa gravement au genou et sera écartée pendant quasiment toute la saison. Pour son retour sur le terrain, le joueur peina à retrouver son instinct de buteur affichant un maigre bilan de 6 buts pour 24 matchs disputés depuis son arrivée, malgré des prestations et une attitude de bon augure à l’entrainement selon le tacticien de la Viola, Vincenzo Montella.
Mais le joueur, loin d’être en fin de carrière, déclare lui-même du haut de ses 29 ans « se sentir en pleine forme » et que « la confiance commençait à revenir », et même si le retour de Mario ne fait plus figure d’actualité, l’attaquant sait qu’il possède de beaux restes et pourra encore le prouver au cours de la saison actuelle bien que ses pépins physiques ne soient pas encore totalement rétablis.

Enfin, il pourra compter sur un effectif resté relativement stable notamment au niveau des cadres, à l’image de Cuadrado conservé malgré plusieurs offres alléchantes, et d’une participation actuelle en Europa Ligue pour gagner du temps de jeu.

 

 

fb_icon_325x325→ Rejoignez- nous sur Facebook

 

Sans titre 10→ Rejoignez la page de Pronostics sportifs

Laisser un commentaire