000_ARP4051415_0

La folle semaine de Guingamp

La 50e semaine de l’année 2014, est à n’en pas douter, une des plus belles semaines de l’histoire du club breton.

Tout commençait le 7 décembre dans le froid et la nuit de Reims, un match qui apparaissait déjà capital pour les deux équipes. Une rencontre face à un concurrent direct étant toujours primordiale pour les clubs jouant le maintien.

Et, 1h45 plus tard Guingamp remportait un match fou sur le score de 3-2 et posait les fondations d’une semaine parfaite.

Puis les joueurs guingampais devaient se remettre dans un esprit de coupe d’Europe pour jouer l’ultime match des phases de groupes , et ainsi arracher sa qualification. Direction la Grèce donc, face au PAOK pour un match qui s’annonçait déjà bouillant.

Auteur d’une campagne de Ligue Europa magnifique, Guingamp aura été un des seuls clubs français à jouer cette compétition avec tous ses moyens depuis longtemps .La bravoure et l’abnégation des Bretons sont admirables tant leur situation actuelle est délicate. Ils n’ont pas hésité une seconde à tout donné dans une compétition souvent galvaudée quitte à se mettre en danger le match de Ligue 1 suivant. En effet Guingamp avait perdu ses 5 matchs de championnat suivant un match d’Europa League.

Revenons à ce match capital, cette finale du groupe jouer en Grèce. Guingamp n’avait besoin que d’un nul pour se qualifier quand le club grec devait absolument gagner.
Guingamp fort de son succès à l’aller 2-0 se présentait confiant dans un stade toujours près à exploser et où il n’est jamais facile de gagner.

Pourtant c’est Guingamp qui ouvrait le score en début de match grâce à son meilleur attaquant Claudio Beauvue. Les Bretons pleins de sang-froid et de maîtrise montraient un visage séduisant dès le début du match en ne se laissant pas envahir par l’enjeu.

Malheureusement l’égalisation grecque sur pénalty ravivait les espoirs de tout un peuple, et le stade se remit à vibrer pour une qualification inespérée.

Mais encore une fois les joueurs de Gourvennec, montraient une attitude exemplaire et assez incroyable, eux qui ne sont clairement pas habitués aux matchs empreints d’une telle tension que seul la coupe d’Europe peut offrir. Car oui, ils ne laissaient pas déborder par une pression qui aurait pu totalement les inhiber.

Bien au contraire, les Bretons montrèrent du caractère et repartirent de l’avant, et quand Claudio Beauvue s’en alla marquer son doublé d’un magnifique enchainement crochet du droit – frappe dans la lucarne, on comprit que Guingamp ne perdrait pas ce match.

Ils allaient même le gagner sur le score 2-1 et si Saint-Étienne et le LOSC ont été éliminés, sans les honneurs de la compétition, les hommes de Jocelyn Gourvennec n’auront pas manqué leur rendez-vous européen. Conscient de marquer l’histoire de leur club, ils sauvent également le football français incapable de qualifier un autre club en 16 e de finale.

Mais leur plus belle prestation a eu lieu ce dimanche à domicile face au Paris Saint Germain, équipe encore invaincu en championnat. On pensait les bretons fatigués par leur énorme prestation en Grèce et ne disposant pas d’un effectif conséquent les pronostics n’étaient pas forcément favorables.

Mais c’était sans compter sur la détermination des Guingampais, sans leur rage, ni leurs vertus.
Et, ils auront démontré face au champion de France en titre toutes les valeurs qu’un club de foot modeste doit avoir
Face à un Paris-Saint –Germain terne et peu inspirés Guingamp s’est imposé 1-0 et s’éloigne de la zone de relégation, principal objectif du club cette saison.

Guingamp ne cesse donc de surprendre et nul doute que ce n’est pas fini et puis un petit village des Côtes-d’Armor qui résiste et terrasse une capitale meurtrie, ça ne vous rappelle rien ?

 

Préparez vos bonnes résolutions pour Noel avec Myprotein et devenez l’homme que vous avez toujours voulu devenir !

 

 

fb_icon_325x325→ Rejoignez- nous sur Facebook

 

Sans titre 10→ Rejoignez la page de Pronostics sportifs

Laisser un commentaire